January 18, 2019
Home | Actu | Retour au naturel: par où commencer?
Retour au naturel: par où commencer?

Retour au naturel: par où commencer?

Par où commencer? C’est une question que l’on se pose systématiquement lorsqu’on a décidé de franchir le pas vers le naturel. Il faut dire que la plupart d’entre nous ont été défrisées dès le très jeune âge si bien que nous n’avons pas véritablement eu l’occasion de nous occuper de nos cheveux dans leur état naturel. Difficile dans ces conditions d’avoir pu expérimenter ce qui leur convient ou pas. Le retour au naturel est donc toujours une grande découverte. 

Le nombre important d’informations qu’on trouve désormais sur la toile n’aide pas non plus toujours à s’y retrouver. Voici quelques pistes pour vous guider dans le début de votre aventure capillaire.

 

1. S’imprégner du vocabulaire

Aujourd’hui le canal le plus évident et le plus accessible pour apprendre à prendre soin de ses cheveux naturels c’est internet. Blogs, vlogs, sites internet, forums, il y a vraiment l’embarras du choix. Alors si vous êtes novice en la matière, vous aurez sans doute du mal au début à décrypter certains termes qui sont employés et qui semblent évidents pour les personnes qui les emploient.

En effet, un langage à part entière s’est développé avec la vague nappy. Si vous ne commencez pas par vous en imprégner il peut arriver que vous soyez perdue assez rapidement dans vos recherches voire même découragée. Mon conseil est de vous créer un fichier comprenant les nouveaux mots que vous découvrirez avec leur définition respective. Un glossaire est disponible sur ce blog (ICI) pour vous aider en ce sens.

2. Investir dans des outils de qualité

Tant qu’à repartir sur de bonnes bases, autant investir sur du matériel de qualité non? Vous aurez ainsi besoin de tout un arsenal pour prendre soin de vos cheveux crépus en douceur tout en les protégeant. Les plus importants selon moi sont:

– Un peigne à dents larges: après nos doigts c’est le meilleur ami de nos cheveux dont les boucles sont serrées. Pourquoi un peigne à dents larges? Tout simplement parce que plus les dents sont serrées plus vous aurez du mal à démêler vos cheveux crépus. Choisissez-en un de bonne qualité et dont les dents sont parfaitement lisses pour éviter que les cheveux ne s’y accrochent et que vous abîmiez vos cuticules.

– Une brosse démêlante: ce type de brosse s’utilise le plus souvent après le peigne à dents larges pour parfaire le démêlage. Il en existe plusieurs types sur le marché. Simplement, ici comme pour votre peigne veillez à ce que les dents soient sans défaut.

– Des épingles à cheveux, pinces et clips de très bonne qualité qui n’accrochent pas aux cheveux. Les élastiques sont également un indispensable. Evitez d’acheter ceux qui ont un bout de métal ou de la colle.

– Une paire de ciseaux professionnels: des ciseaux non adaptés ou qui servent à d’autres besoins peuvent abîmer vos pointes et les rendre vulnérables à la casse.

– Un oreiller ou un foulard en soie: indispensable lors du dodo pour conserver l’hydratation de vos cheveux pendant la nuit.

– Un sèche-cheveu et un fer à lisser de qualité (optionnel): pour le premier préférez un ayant une option séchage à froid et à chaud. Un embout peigne qui s’y rattache vous facilitera la tâche lors de votre brushing. Quand au fer à lisser, le céramique est gage de qualité. En ce moment on entend pas mal parler du Steampod un fer à lisser avec vapeur qui révolutionnerait le lissage des cheveux. Pourquoi ne pas vous laissez tenter?

3. Faites connaissance avec votre type de cheveu 

L’une des erreurs que beaucoup de débutantes font consiste à vouloir chercher par tous les moyens à avoir la texture de cheveux d’une telle ou telle personne. Soyons clairs, il n’est pas possible de troquer votre chevelure crépue dont les boucles sont très serrées pour une chevelure avec des boucles moins serrées voire bouclée (et vice versa) sans passer par un procédé chimique. Vous perdrez non seulement de l’argent mais aussi un temps fou à faire des tests qui ne seront pas concluants.

Mettez plutôt ce temps à profit pour analyser quel est votre type de cheveux et ses attributs à savoir par exemple, la texture (boucles très serrées, détendues), le diamètre (cheveux fins, volumineux ou entre les deux), la porosité. Ces éléments vous serviront de base pour savoir ce que vos cheveux apprécient ou au contraire détestent. Le meilleur moment pour faire cette analyse c’est lorsque vos cheveux sont mouillés sans aucun produit. Idéalement donc après votre shampoing.

Cependant, cela peut vous prendre quelques mois pour savoir quels sont les besoins de vos cheveux. Il vous faudra essayer certains produits ou une certaine routine sur une période donnée (3 mois est une bonne moyenne) pour véritablement vous faire une idée. Si en revanche vous sentez tout de suite qu’un produit ne vous réussit pas n’hésitez surtout pas à l’abandonner illico. Soyez attentivement à l’écoute de vos cheveux, ce seront eux les juges.

4. Mettre en place une routine qui convient à votre mode de vie et à vos cheveux

Lorsqu’on débute c’est toujours utile de s’inspirer des routines d’autres personnes, spécialement celles dont le type de cheveu se rapproche le plus du nôtre. Cependant, il n’existe pas une routine universelle qui marche pour toutes simplement parce que nos cheveux ont leur propre singularité. En outre, nous n’avons pas toutes le même mode de vie, les mêmes habitudes de coiffage, ni les même gênes. Certaines font régulièrement du sport ou ont une transpiration excessive qui nécessitera qu’elles se lavent les cheveux à une fréquence plus rapprochée. D’autres utilisent très peu de produits lourds de telle sorte qu’elles peuvent se passer se de laver les cheveux une fois par semaine. Tout dépend des besoins de vos cheveux et du temps que vous avez à leur consacrer dans une semaine.

Mais parce que cela requière également de la pratique et donc du temps, il serait judicieux de partir sur une routine basique du type un shampoing par semaine suivi d’un soin profond et d’une hydratation dont vous fixerez la fréquence jusqu’à votre prochain shampooing. Vous adapterez cette routine avec le temps en tenant compte de besoins de vos cheveux comme je le disais précédemment et de votre mode de vie. L’essentiel c’est encore une fois d’être à l’écoute de vos cheveux à vous et d’observer comment ils réagissent à l’application d’un produit ou d’une routine précise.

5. Trouver son propre style

La coiffure est souvent un casse-tête pour pas mal de naturelles. Ce qui est un comble car les cheveux crépus sont d’une versatilité sans précédent et permettent un nombre inimaginables de coiffures. J’aime souvent à dire que la seule limite c’est l’imagination. Mais voilà tout le monde n’a pas une imagination débordante. Comment faire dans ces cas là?

Internet est le maître-mot! C’est la plus grande base de données de coiffures. Il suffit juste de prendre le temps de fouiner et de reproduire ses modèles préférés soi-même ou de  une coiffeuse. Ceci dit, j’ai remarqué qu’on a naturellement tendance à se coiffer de la même façon la plupart du temps. Et c’est seulement lorsqu’on a des occasions spéciales ou qu’on souhaite de temps à autres changer de tête qu’on opte pour d’autres coiffures. Alors, je ne peux que vous recommander de trouver la coiffure avec laquelle vous vous sentez la plus belle et d’en faire votre signature. Rien ne vous empêche quand l’envie vous en prendra de changer pour un temps. Le plus important c’est de vous sentir en totale connexion avec vous même.

Fob

Cet article vous a plus? Soyez généreux, PARTAGEZ :)

Par où commencer? C’est une question que l’on se pose systématiquement lorsqu’on a décidé de franchir le pas vers le naturel. Il faut dire que la plupart d’entre nous ont été défrisées dès le très jeune âge si bien que nous n’avons pas véritablement eu l’occasion de nous occuper de nos cheveux dans leur état naturel. Difficile ...

Review Overview

User Rating: 4.56 ( 7 votes)
0

One comment

  1. Bonjour Fob , ton article est vraiment intéressant :) , je suis au bout du rouleau ! Suite à un passage chez un coiffeur "professionnel" qui ne l'était pas dutout ,j'ai du refaire mon big chop (couper très court) mais je ne sais plus par quoi commencer . J'ai comme l'impression qu'il n'y plus rien à faire pour eux :/
    Mes cheveux sont de types 4a ressort j'habite à L'île de la Réunion le soleil ne les aide pas beaucoup je crois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Newsletter

les-afronautes

CLOSE
Translate »