March 23, 2019
Home | Actu | Les tresses au fil en question
Les tresses au fil en question

Les tresses au fil en question

Adoptées depuis des siècles par les femmes africaines, les tresses au fil sont un bon moyen d’étirer nos cheveux crépus sans chaleur. Nombreuses sont celles d’entre nous qui choisissent cette méthode pour lutter contre le shrinkage. Pour autant, l’absence de chaleur ne signifie pas absence de dommages.

Vous pensiez que les tresses au fil étaient sans conséquences sur les cheveux? Détrompez-vous! Comme toute coiffure, lorsqu’elles ne sont pas réalisées avec précaution, les tresses au fil peuvent occasionner de sérieux dommages à notre chevelure.

1) Casse

Commençons tout de suite par clarifier un mythe qui circule à propos des tresses au fil. NON les tresses au fil en elles-mêmes ne font pas pousser les cheveux. Les cheveux poussent quoiqu’il en soit et quelque soit votre coiffure! Ce qui nous fait constater la pousse quand on l’habitude de se coiffer de cette manière c’est le fait qu’on manipule moins ceux-ci. Or, qui dit moins de manipulation dit moins de chance d’occasionner de la casse et par conséquent plus de chance de retenir de la longueur. Tout le défi pour nous autres dont la chevelure crépue se casse facilement, est d’arriver à conserver notre longueur acquise. En revanche, les tresses au fil sont au nombre de ces coiffures qui occasionne facilement de la casse. N’avez-vous pas souvent remarqué lorsque vous peignez vos cheveux après avoir défait vos tresses que vous avez plein de petit bouts de cheveux qui tombent? Ceci n’est rien d’autre que de la casse. Très souvent cette casse apparait au niveau des pointes car celles-ci sont la partie la plus fragile de notre chevelure du fait de leur ancienneté.

Certaines expliquent cette casse par le fait que la technique de tressage en elle-même (enrouler le fil autour de la chevelure) abimerait les cuticules. D’autant qu’en général, on a tendance à serrer le fil tout au long de la chevelure. Autrement dit, cela blesserait en quelque sorte la barrière de protection de nos cheveux au point d’exposer la structure interne du cheveu qu’est le cortex. Or, des cheveux dont les cuticules ne sont pas saines ou sont absentes ne sont plus efficacement protégés. La suite logique est malheureusement la casse.

La casse qui résulte des tresses au fil pourrait également s’expliquer par le fait que celles qui adoptent ce type de tresses en tant que coiffure protectrice, n’hydratent en général pas leurs cheveux pendant cette période. Résultat des courses lorsqu’elles défont leurs tresses, les cheveux manquent d’hydratation et donc de souplesse. L’absence d’hydratation prolongée fragilise les cheveux et constitue un facteur considérable de casse.

2) Chutes

Comme beaucoup de jeunes filles ayant les cheveux naturels, j’ai porté les tresses au fil pendant ma jeunesse. Après la séance de shampooing, généralement le dimanche, c’était pratiquement la phase obligatoire afin de lutter contre le shrinkage. Je portais alors ces tresses au fil pendant la semaine et le week-end suivant on me faisait des tresses normales. C’était beaucoup moins douloureux pour moi de me faire tresser sur des cheveux préalablement étirés au fil. Je ne pouvais pas en dire autant des tresses au fil. Quand j’y repense aujourd’hui c’était une vraie séance de torture. J’avais mal mais il fallait supporter car si on ne serrait pas assez, la coiffure ne tiendrait pas la semaine. Et puis plus c’était serré, plus c’était joli…soi disant. Et puis si on avait mal aux tempes ou que cela faisait sortir des boutons, il fallait mettre de la graisse, cela atténuerait…soi disant. Je ne vous fais pas dire la sale nuit qui s’en suivait! Avec parfois des maux de tête le lendemain et un front bien ressorti et luisant tellement les cheveux étaient tirés en arrière. Quel cauchemar quand j’y repense!

Aujourd’hui, j’ai les tempes très fragiles et je suis persuadée que les tresses au fil de mon enfance et jeunesse ont contribué à cette fragilisation. Dans les pires des cas, ces tractions excessives occasionnent dès le bas âge des alopécies. Je suis d’ailleurs ébahie du nombre d’enfants et adolescentes d’origine africaine qui ont déjà de sévères alopécies de traction à leur âge. Tout ceci pour dire qu’il faut être très prudent avec les tresses au fil, encore plus sur les têtes des petites filles. A force de tirer excessivement lors du “coiffage”, on fragilise les cheveux et plus particulièrement ceux situés sur le pourtour de notre crâne. Il faut savoir que les cheveux ont un cycle de vie déterminé. En arrachant ceux-ci à la racine, on bouleverse leur cycle de pousse. Si à force de traction on épuise leur cycle, ils ne pousseront plus du tout. Les alopécies de traction sont parfois irréversibles. N’attendez pas d’en arriver là.

3) Irritations du cuir chevelu

Nos tempes ne sont pas les seules à subir les conséquences des tractions qui résultent des tresses au fil. Lorsqu’on serre fermement la base de chaque tresse et qu’on y enroule de façon très serrée le fil, on exerce également une forte pression sur tout le cuir chevelu qui s’en retrouve très tendu. Il s’ensuit parfois des boutons ou des démangeaisons. Le réflexe que l’on a dans ces cas là c’est alors de graisser notre cuir chevelu avec de la vaseline ou un produit graissant du type Wax. Dans la plupart des cas le résultat est le même, des croutes blanches vont se forment à la surface de notre crâne, cela va démanger et on va gratter. Puis on se retrouve avec un cuir chevelu irrité. La première erreur ici est bien évidemment de serrer la base de notre tresse. La deuxième c’est le graissage avec un produit qui ne contient pas d’ingrédient hydratant (eau) mais qui est bourré d’huiles minérales et de silicones. Ce qu’on prend souvent pour des pellicules ne sont alors rien d’autre que les résidus de tels produits sur notre cuir chevelu mélangés parfois à de la sueur. Dans ces cas là il vaut mieux privilégier des huiles végétales ou beurres végétaux en toute petite quantité. Mais surtout, il faut au préalable hydrater le cuir chevelu avec un lait capillaire, de l’eau ou une solution hydratante.

4) Sécheresse

Je ne sais pas vous mais moi à chaque fois que je conservais mes tresses au fil plus de deux jours, lorsque je les enlevais, mes cheveux étaient secs et restaient collés entre eux. Je n’aimais particulièrement pas ce dernier point qui ne facilitait pas le démêlage par la suite. En ce qui concerne la sécheresse, beaucoup de personnes sur la toile ont également fait cette remarque après avoir défait leurs tresses au fil. A tel point que je me suis demandée si ce n’est pas la matière utilisée pour le fil qui avait tendance à assécher nos cheveux ou plus exactement, à absorber l’hydratation de nos cheveux. S’il y a une chose qui est certaine en tout cas c’est que si vous n’hydratez pas vos cheveux régulièrement c’est normal qu’ils soient secs. Et ceci est particulièrement vrai lorsqu’on garde ses tresses au fil plusieurs jours d’affilée. Or, nous avons plutôt tendance à privilégier la longévité de notre coiffure à l’hydratation qui on le sait bien accélère le vieillissement de celle-ci.

Attention ce billet n’a pas pour but de vous culpabiliser ou vous dissuader de continuer à faire vos tresses au fil. Mais je pense qu’il est important de réaliser que ce type tresses qui fait partie de nos habitudes capillaires peut être très destructeur pour nos cheveux. Il faut donc les réaliser avec beaucoup de précaution. Tout d’abord évitez au maximum de serrer la base pour ne pas exercer de pression sur votre cuir chevelu et fragiliser vos tempes. Même en desserrant, vos cheveux seront étirés. Evitez cette inutile douleur.

Evitez également de serrer le fil tout le long de votre chevelure afin de ne pas abîmer vos cuticules. N’oublions pas que celles-ci constituent la barrière de protection de nos cheveux. Elles sont essentielles dans le processus d’hydratation de nos cheveux. Plus elles sont saines, plus elles vont permettre à nos cheveux de conserver l’hydratation qu’on leur apporte. A propos d’hydratation, si vous souhaitez avoir des cheveux élastiques et souples il n’y a pas de secret, il faut les hydrater régulièrement. Vous pouvez bien évidemment hydrater vos tresses au fil en vaporisant vos cheveux avec votre solution hydratante quotidiennement ou en fonction de vos besoins. Si vous n’avez pas envie de “ruiner” votre coiffure, je vous déconseille alors d’adopter les tresses au fil comme coiffure régulière. Une fois en passant ce n’est pas tuant.

Enfin, faites attention à vos pointes qui sont plus fragiles que le reste de la chevelure. Si vous faites vos tresses au fil juste pour étirer un peu vos cheveux, je vous conseille de ne pas tresser jusqu’aux pointes. Arrêtez vous à un certain niveau et terminez par une vanille ou une natte en ayant pris au préalable le soin d’hydrater davantage cette partie. J’avais l’habitude de faire cela quand j’étirais mes cheveux au fil et j’ai constaté que mes pointes étaient moins sèches ainsi.

Et vous mes chers Afronautes, vous arrive t-il de faire des tresses au fil? Je vous invite à partager votre expérience avec nous en commentaires.

A très vite! Et n’hésitez pas à partager.

Fob

Picture: unknown (let me know if you know it)

Adoptées depuis des siècles par les femmes africaines, les tresses au fil sont un bon moyen d’étirer nos cheveux crépus sans chaleur. Nombreuses sont celles d’entre nous qui choisissent cette méthode pour lutter contre le shrinkage. Pour autant, l’absence de chaleur ne signifie pas absence de dommages. Vous pensiez que les tresses au fil étaient ...

Review Overview

User Rating: 3.48 ( 9 votes)
0

2 comments

  1. Très habituée des tresses au fil (que je garde en général 2-3 semaines) et va au boulot et partout avec, j'apprécie les mises en garde mais je trouve le billet quand même beaucoup alarmiste car sincèrement, pour qui connaît peu ces tresses, on se dit "vite fuyons!" or comme tu le rappelles en fin d'article, il suffit d'adopter les bons gestes, voici les miens :
    – déjà je me fais moi-même mes tresses et je veille à ne pas serrer la base, et si je sens juste que ça serre, je n'hésite pas à défaire et recommencer la tresse
    – je préfere la laine au fil, on m'a parlé du fil anango (brillant) mais n'en trouvant pas ici, je me suis rabattue sur la laine qui je trouve, permet de "recouvrir" plus le cheveu sans trop serrer tout le long car elle est + épaisse que le fil classique.
    – j'envoie toujours mes tresses sur le côté (ça fait un style) ou sur les 2 côtés (style là aussi diféfrent) pour faire simple, je réunis généralement mes tresses non pas en arrière (d'ailleurs j'aurai bien du mal vu que c'est moi qui me tresse) mais sur un côté ou 2 côtés (quand je fais une séparation au milieu). Ayant une longueur qui me le permet, je fais maxi 10-12 tresses dont côté temps, entre 1h30-2h maxi.

    Du coup en les réunissant sur le côté, j'évite au passage l'effet front luisant dont certaines parlent (moi je me rappelle dans l'enfance à quel point à force de les serrer, certaines avaient les yeux en amande d'une façon tellement ça tirait sur TOUT le visage lol !)

    – pour la finition, of course, je peolonge le fil pour protéger les pointes, lorsque je tresse les bouts réunis, après avoir fait un noeud (sur la partie fil prolongée), soit je mets une perle de bois (pour tenir) soit je "replie" le bout sur lui même et fait tenir avec un petit élastique noir, puis je finis en accessoirisant avec une grosse fleur, et cette coiffure, je la garde minimum 2 semaines, bien fraîche, elle a un aspect qui me permet d'aller partout avec sans paraître pas soignée ni excentrique.
    – pour l'entretien, malgré la laine, j'hydrate en moyenne tous les 2 jours avec ma lotion, ça ne me laisse aucun résidus visible, et of course je brosse les petits cheveux du pourtour, et ma foi, quand j'enlève, j'ai pour ma part les cheveux très doux, volumineux. a ce niveau je reviens sur la comparaison laine-fil classique, j'ai constaté qu'avec la laine, en défaisant, mes cheveux étaient vraiment doux, moux, avant avec le fil classique je trouvais souvent les pointes surtout, un peu sèche.
    Conclusion pour moi, les tresses au fil sont LA coiffure pro idéale… à condition de prendre ces quelques précautions car comme toute coiffure (nattes, fil ou autres), mal faites, elles auront nécessairement un impact sur le chevu ou cuir chevelu

    • Bonjour culture femme et merci pour ton partage d'expérience notamment en ce qui concerne la laine. Personnellement je pensais que la laine aurait eu tendance à faire des peluches et ne pas donner un côté esthétique. Je ne manquerai pas d'essayer un de ces quatre. Cependant, si tu as pris la peine de bien lire mon billet tout au long de mon développement il y a une mise en garde. Il ne s'agit en aucun cas ici de discréditer les tresses au fil mais de pointer les conséquences que peuvent occasionner des tresses au fil mal réalisées. C'est l'orientation que j'ai choisi de donner à mon billet. Tout le monde n'a pas forcément conscience de ces possibles conséquences et toute information est bonne à prendre. Certains conseils que tu donnes vont dans le même sens que les miens. Et je te remercie encore d'avoir pris le temps de nous faire part de ton expérience, je suis sûre que cela servira à plus d'une. A très bientôt.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Newsletter

les-afronautes

CLOSE
Translate »