June 26, 2017
Home | This is Africa | Ghana | Accra, bouillon de culture
Accra, bouillon de culture

Accra, bouillon de culture

L’un des aspects que j’apprécie le plus ici à Accra c’est l’importance qu’on accorde à la promotion de la culture. Il faut dire qu’à Douala où j’ai passé deux ans avant de poser mes valises dans le pays de Kwame Nkruma, les évènements culturels sont on ne peut plus rares. J’essayais de garder mon cerveau en éveil avec de la lecture et les films diffusés sur Canal + (que serai-je devenue sans Canal +) mais ce n’était évidemment pas suffisant. J’avais envie de sortir de mes quatre murs, d’aller dans un endroit autre qu’un énième bar ou restaurant, assister à un vernissage, voire un film dans une vraie salle de ciné avec un paquet de pop-corn, découvrir de nouveaux artistes, rencontrer de nouvelles personnes etc etc… Très sincèrement, ce manque d’activités intéressantes et enrichissantes me faisaient parfois frôler la déprime. Mais tout ceci est désormais du passé car à Accra je revis! Quel plaisir que d’avoir le choix entre différentes activités culturelles!

L’un des lieux les plus prisés de la place c’est sans aucun doute le “National Theatre”.

que-faire-a-accra-25

que-faire-a-accra-28

Ouvert depuis 1992 cet édifice à l’architecture moderne accueille régulièrement des spectacles de danse, des concerts live de groupes de Highlife, des pièces de théâtre de temps à autre et aussi des projections en avant-première de films ghanéens avec la présence des acteurs et réalisateurs. Vous avez certainement vu passer sur la toile le shooting de Naomi Campbell pour le “W Magazine” paru en novembre dernier, intitulé “The first lady of fashion”. Ces magnifiques clichés ont été réalisés à Accra notamment au National Theatre. Je vous laisse les découvrir ICI.

naomi-in-accra

que-faire-a-accra-43

Deux autres institutions, étrangères cette fois ci, participent activement au rayonnement de la culture ici à Accra. Il s’agit de l’Alliance française et du Goethe institut. Ces deux institutions, françaises pour l’une et allemande pour l’autre bénéficient d’emplacements de choix leur permettant d’organiser des évènements culturels d’envergure tels que concerts, expositions de peintures, vernissages, projections de films d’auteurs… Leurs programmations sont toujours fort intéressantes. Il n’est pas rare d’y rencontrer des stars locales, les artistes d’ici et d’ailleurs ainsi que des réalisateurs étrangers. C’est ainsi que j’ai eu l’immense joie de rencontrer et échanger avec le réalisateur vietnamo-guinéen Mama Keïta, venu présenter son long-métrage “l’absence” lors du festival du film de la francophonie en mars dernier.

que-faire-a-accra-14

que-faire-a-accra-39

que-faire-a-accra-41

que-faire-a-accra-40

que-faire-a-accra-12

que-faire-a-accra-42

que-faire-a-accra-13

que-faire-a-accra-8

que-faire-a-accra-7

que-faire-a-accra-5

que-faire-a-accra-7

que-faire-a-accra-3

que-faire-a-accra-15

que-faire-a-accra-16

L’une des choses qui m’a le plus frappée à Accra c’est l’intérêt que portent les ghanéens à la poésie. Les concours de slam sont des évènements à part entière. Certaines figures ont réussi à se faire une véritable renommée ici. Les établissements scolaires suivent également cette tendance en organisant des “Slam battle” pendant lesquels différents lycées s’affrontent. Je trouve que c’est un excellent moyen de susciter l’intérêt des jeunes pour la littérature.

que-faire-a-accra-11

Je vous le disais dans mon premier billet sur le Ghana, les ghanéens sont des personnes assez accueillantes. Ils n’hésitent pas à faire la conversation et à s’intéresser à vous. Les jeunes sont d’un dynamisme assez frappant. J’en prends pour exemples ce groupe d’amis “Accra dot alt” très impliqués dans la promotion des artistes locaux qui ont crées un “Street art festival” qui se déroule tous les ans au mois d’août dans le quartier emblématique de Jamestown. J’aurai l’occasion de vous en parler prochainement.

Il m’arrive aussi d’assister à des soirées de lancement d’une marque ou d’un produit. C’est un excellent moyen pour rencontrer des personnes, échanger, faire du networking et être au courant de ce qui se passe dans la ville. La dernière à laquelle j’ai assisté était vraiment fun (cf photo illustrant ce billet). Il s’agissait d’une soirée promotionnelle d’une application pour smartphones, nommée “PRINTEMI” et destinée au marché africain.

Enfin, mon plaisir ultime à moi à Accra, c’est le cinéma, une espèce disparue ou en voie de disparition dans les grandes villes africaines. Pour une personne comme moi qui allait une à deux fois par semaine au cinéma quand j’étais en France, je vous laisse imaginer ma tristesse lorsque je me suis retrouvée à Douala où il n’existe plus une aucune salle de cinéma digne de ce nom. Même si le cinéma d’auteur dont je raffole n’est pas diffusé dans les grandes salles, la programmation affiche régulièrement des films hollywoodiens récents, des comédies afro-américaines et de temps à autre des films ghanéens.

que-faire-a-accra-44

que-faire-a-accra-10

Voici mes chers Afronautes, un petit aperçu de ce qu’Accra a à offrir en terme de culture. Il me reste encore pas mal de choses à découvrir. Je suis particulièrement curieuse d’assister aux différentes cérémonies traditionnelles et fêtes folkloriques du Ghana. Je vous dis à bientôt pour un tour de la ville sous un angle plus touristique.

N’hésitez pas à “partager”, “twitter” ou “aimer” ce billet s’il vous a plu.

Fob

L’un des aspects que j’apprécie le plus ici à Accra c’est l’importance qu’on accorde à la promotion de la culture. Il faut dire qu’à Douala où j’ai passé deux ans avant de poser mes valises dans le pays de Kwame Nkruma, les évènements culturels sont on ne peut plus rares. J’essayais de garder mon cerveau ...

Review Overview

User Rating: 5 ( 1 votes)
0

8 comments

  1. Merci pour ce post Fob! Il est très joyeux et je ne peux pas m'empêcher d'être triste pour autant en le lisant.
    La comparaison au Cameroun me rend effectivement triste! J'ai grandi dans ce pays et je me souviens encore mes mercredi après-midi cinéma (coup double!), mes samedi au Centre Culturel Français entre lecture et spectacles, mes séances théâtrales au Hilton à rire aux sketchs de 'Bobbo et Mange-tout' (on ne se moque pas j’étais jeune!), plus tard sont arrivées les sessions jazz dont le mythique 'Jazz sous les manguiers'! Bref tant mieux si Accra arrive à t’offrir tout ce que visiblement Douala n’a pas réussi à te donner !

    • Cc Astrid! Ravie de te lire très chère. Eh oui je partage tout autant ta tristesse et j'ai du mal pour notre jeunesse. Concernant Bobbo et mange-tout, se moquer tu plaisantes??? C'était de vrais stars à l'époque 😀 Bisous Astrid et ta princesse qui doit être bien grande maintenant.

  2. tes articles me font de plus en plus aimer le ghana !! Au sénégal on a de la chance que ça soit quand même assez vivant côté culturel, recemment il y avait la biennale des Arts d'ailleurs. Mais bon, nous souffrons aussi de cette absence de cinéma et de loisir culturel accessible. La jeunesse n'a presque que les boites, les restaurant et les plages pour se divertir c'est vraiment dommage. Et pour peu qu'on aie vécu un peu à l'etranger on ressent vraiment le manque ! bref vive le hana, en espérant de d'autres pays évoluent aussi positivement ! Merci de nous faire partager ton vécu

    • Mais de rien Debboh! Hélas beaucoup de nos capitales, en Afrique sub saharienne en tout cas, subissent ce manque de variétés en ce qui concerne les loisirs culturels. Tiens je ne savais pas que tu vivais au Sénégal. J'aimerai beaucoup retourner à Dakar

  3. Fobulous j'adore tes articles sur les ailleurs que tu connais. Je n'ose pas te poser la question de peur que cela soit indiscret. Mais voilà j'ose: comment t'es tu retrouvée successivement au Cameroun, Sénégal puis Accra? J'ai beau savoir que ce doit être pour ton boulot je me pose la question….

    • Bonsoir Michèle! Ton message m'a fait sourire. Tout d'abord, je n'ai jamais vécu au Sénégal. Je suis originaire du Cameroun et je suis à Accra pour des raisons privées :) J'espère que c'est suffisant pour satisfaire ta curiosité :)

  4. Hello fob.
    Merci de ne pas avoir mal pris ma question. Je sais que tu es camerounaise c'est d'ailleurs pour ça que j'ai commencé à lire tes posts sur ton ancien blog il y a 3 ans. D'ailleurs je peux t'assurer que j'ai ultra GUETTÉ ton retour pendant ta "disparition" 2012-2013 Lol.
    En tout cas si tu m'as pa vécu au Sénégal je crois me souvenir que tu avais posté dessus..à moins que ce soit sur les nappies de côte d'ivoire ?:-S
    Bon en tout cas moi qui connaît toutes les capitales d'Europe ou presque mais ne connais que le Cameroun en Afrique j'étais d'autant plus curieuse…et moi qui me contente de jouer les copieuses de coiffure sur le Web, là quand tu as posté sur mon 2 ème sujet préféré je n'ai paspu résisté. Ma curiosité n'est pas du tout satisfaite Lol 😛 (sinon je ne serai pas moi) mais je suis contente de t'avoir fait sourire. Et merci d'avoir pris le temps de répondre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Newsletter

les-afronautes

CLOSE
Translate »