April 25, 2018
Home | Les basiques | Après shampooing | 5 astuces pour les cheveux de nos pti’bouts
5 astuces pour les cheveux de nos pti’bouts

5 astuces pour les cheveux de nos pti’bouts

Conscientes du fait que le défrisage à un stade trop précoce fragilise considérablement la fibre capillaire, de plus en plus de mamans souhaitent garder les cheveux de leur fille naturels le plus longtemps possible. Mais la plupart du temps elles ne savent pas comment bien s’y prendre pour les entretenir. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu dire “les cheveux de ma fille sont trop durs. C’est un calvaire de les entretenir aussi bien pour elle que pour moi”. Pourtant de petites astuces, si elles sont instituées en routine, peuvent complètement changer la donne.

1. Démêler délicatement

C’est généralement lors de cette étape que le bât blesse. Nous sommes nombreuses à avoir un douloureux souvenir de la phase “démêlage”. Or, quelques étapes toutes simples permettent de démêler en toute douceur les bouclettes de nos princesses:

  • Commencez par mouiller les cheveux avec un vaporisateur contenant de l’eau simple ou un mélange d’eau/huile (d’amande douce par exemple) ou eau/après-shampooing.
  • Divisez délicatement la chevelure en quatre sections (voire plus si les cheveux de votre enfant sont très volumineux) à l’aide de vos doigts ou d’un peigne à dents larges.
  • Démêler très délicatement chaque section successivement à l’aide de vos doigts afin d’enlever les cheveux qui sont tombés ainsi que les noeuds.
  • Après avoir démêlé la section aux doigts, vous pouvez alors utiliser un peigne. Attention l’utilisation d’un peigne à dents larges est de rigueur. Commencez par peigner les cheveux TOUJOURS des pointes vers les racines. Tenez la base des cheveux pour ne pas exercer trop de traction sur ceux-ci. Si au fur et à mesure que vous remontez vers les racines vous rencontrez une résistance, ne pas hésiter à redescendre un petit peu.
  • Une fois la section bien démêlée, faites une vanille ou une natte non serrée et sécurisez la. Si les cheveux sont trop courts pour faire une vanille ou une natte, sécurisez la section avec un élastique ou une pince à cheveux.

2. Laver en toute douceur

Beaucoup de mamans commencent à utiliser les shampooings pour leur petite fille dès leur plus bas âge. Cela n’est pas très recommandé.

Le cuir chevelu et les cheveux des bébés et toutes petites filles sont encore très sensibles et en pleine phase de développement. De plus, le cheveu est rarement endommagé à cette période de la vie. Il n’est donc nul besoin de lui rajouter un shampooing qui, s’il n’est pas sélectionné avec soin, contient des détergents qui auront pour effet d’assécher cette chevelure déjà fragile.
 Un simple rinçage à l’eau pendant le bain est suffisant. Plus l’enfant grandit, plus les cheveux prennent de la texture c’est-à-dire qu’ils sont de plus en plus épais, volumineux. Et plus les cheveux peuvent se salir (sable, nourriture, sueur, piscine…) car on le sait bien les enfants ça court partout et ça joue tout le temps. Un shampooing peut alors être incorporé lors du lavage des cheveux de temps à autres. Mais ce shampooing doit impérativement être sans sulfates (sodium laureth sulfate et tous les ingrédients qui contiennent le mot sulfate). Toutefois si vous n’arrivez pas à vous en procurer, vous pouvez rajouter dans une bouteille vide quelques cuillères à soupe d’huile d’amande douce ou d’olive à la quantité nécessaire de shampooing.

Cependant, le meilleur moyen de laver les cheveux de votre fille (surtout celles qui ont moins de cinq ans) c’est d’utiliser la méthode du “Co-washing” qui consiste à laver les cheveux avec de l’après-shampooing. En effet, la plupart des après-shampooings contiennent une petite quantité d’agents lavants. Les cheveux seront ainsi lavés en toute douceur et resteront hydratés. Veillez simplement à bien choisir votre après-shampooing. Privilégiez ceux qui sont hydratants et évitez ceux qui contiennent des silicones (tous les ingrédients qui se terminent par -cone, -col, -conol, -xane) car plus difficiles à éliminer. Il faut savoir qu’à la longue les silicones créent une barrière sur le cheveu empêchant ainsi les produits hydratants et les huiles dont nos cheveux ont besoin de pénétrer à l’intérieur de la fibre capillaire. Une fois de temps à autres, vous pouvez faire un shampooing afin de bien laver les cheveux.

Toutefois, le Co-washing est à éviter si vous appliquez régulièrement des produits gras et lourds comme les beurres végétaux et les pseudo pommades hydratantes qui contiennent des huiles minérales ou du “Petrolatum” nécessitant un shampooing classique voire clarifiant pour être débarrassés des cheveux.

3. Soignez légèrement

Les cheveux de type afro ont besoin de soins profonds (deep conditioning) réguliers sous forme de masques ou bains d’huile, afin de restructurer notre fragile fibre capillaire. Chez les enfants qui les portent naturels, les cheveux sont rarement endommagés et n’ont donc pas vraiment besoin de soins profonds. Un après-shampooing hydratant qu’on laisse poser de 5 à 10 minutes fera très bien l’affaire. Vous pouvez en profiter pour démêler à nouveau les cheveux comme indiqué précédemment. N’ayez crainte, si vous avez effectué votre shampooing dans les règles de l’art, cela ne vous prendra pas autant de temps puisque les cheveux auront été démêlés auparavant. Faites des sections plus petites (environ huit voire plus si les cheveux sont très volumineux) puis terminez par une vanille ou une natte lâchée histoire de ne pas emmêler les cheveux.

Pour finir, rincez les cheveux à l’eau (pas trop chaude de préférence) sans avoir à défaire les vanilles ou les tresses. Evitez d’effectuer des massages circulaires. Faites plutôt glisser vos mains sur l’ensemble de la chevelure, du cuir chevelu vers les pointes. Sécher en procédant de la même façon en utilisant une serviette micro-fibre ou un t-shirt qui ne s’accrochent pas aux cheveux contrairement aux serviettes classiques.

4. Hydratez convenablement

L’hydratation est l’une des étapes les plus importantes, pour les cheveux de type afro, naturels ou défrisés, adultes ou enfants. Nos cheveux ont constamment besoin d’être hydratés pour être malléables et souples.

Beaucoup de produits coiffants pour enfants disponibles sur le marché se targuent d’être hydratants alors qu’en réalité ils contiennent très peu d’eau voire pas du tout mais au contraire, une grande quantité d’huiles minérales (mineral oil) et de petrolatum qui vont alourdir les cheveux et les rendre secs. Il faut absolument éviter ces ingrédients dans les produits tous-faits que vous achetez. Privilégiez plutôt des sprays hydratants, des après-shampooings qui ne se rincent pas (leave-in conditioner), des crèmes sans silicones, ni huiles minérales, ni petrolatum. Vous pouvez également faire votre propre mixture composée de 50% d’eau de source et 50% d’après-shampooing ou simplement humidifier les cheveux avec de l’eau.

Après avoir hydraté les cheveux, il va falloir retenir cette hydratation à l’intérieur de la fibre capillaire en appliquant un peu d’huile végétale (huile de coco, huile d’olive, huile d’avocat, huile d’amande douce…) ou un beurre végétal (beurre de karité, beurre de mangue, beurre de cacao) plus nourrissant. Si votre enfant a les cheveux fins, l’option scellage avec une huile plutôt qu’avec un beurre est préférable pour ne pas alourdir ceux-ci. Inversement, les cheveux plus épais tireront davantage bénéfice de l’application d’un beurre. A moins qu’une crème hydratante plus riche ait été utilisée pour hydrater les cheveux juste après le séchage. Auquel cas le beurre serait alors de trop. Dans tous les cas, il faut veiller à bien hydrater les pointes. Ne pas hésiter à se concentrer sur celles-ci car elles sont la partie la plus ancienne et donc la plus fragile de nos cheveux.

  • Le petit plus
Pour ne pas vous rendre la tâche difficile, et éviter que les cheveux ne s’emmêlent il suffit de défaire chaque vanille ou natte, hydrater, sceller puis refaire la vanille ou la natte. Cette méthode prend un peu plus de temps mais croyez-moi elle vous facilitera la vie. En plus, cela vous évite d’avoir à peigner constamment les cheveux et prendre le risque de les casser. Moins on peigne les cheveux, moins ils risquent de se casser et plus on a de chance de retenir de la longueur.

5. Coiffer sans fragiliser

Les options de coiffure sur cheveux naturels sont infinies: tresses, nattes, vanilles, vanilles plates, afro puffs, locks…Vous avez vraiment l’embarras du choix. Quelque soit la coiffure choisie il y a quelques règles qu’il faudra scrupuleusement respecter:

  • Ne pas serrer et évitez les extensions. En effet, les coiffures très serrées fragiliseront non seulement les pourtours des cheveux mais aussi les cuticules et les follicules pileux en entier. Et les conséquences peuvent être sans appel; perte des cheveux (alopécie de traction) qui peut être définitive dans les cas les plus sévères, cheveux endommagés, casse. Sans parler de la sensation d’inconfort pour l’enfant et des possibles maux de têtes et blessures sur le cuir chevelu.
  • Evitez au maximum de les étirer ou les lisser avec des outils chauffants afin de ne pas fragiliser la fibre capillaire. Et si ça devait arriver, assurez vous que les cheveux soient fraîchement lavés et qu’ils aient fait l’objet d’un soin (après-shampooing). Il est impératif d’appliquer un sérum thermoprotecteur avant toute utilisation de chaleur sur les cheveux. Veillez également à ce que la température de votre outil ne soit pas très élevée et que ce dernier soit propre et sans résidus de matières grasses.
  • En ce qui concerne les accessoires, privilégiez autant que faire se peut les élastiques, bandeaux et serre-têtes sans métal ni colle.
  • Qu’importe la coiffure choisie (hors lissage), les cheveux doivent être hydratés de manière régulière. Pour cela humidifier les à l’aide d’un spray contenant de l’eau ou eau/jus d’aloe vera et sceller légèrement avec une huile de votre choix.
  • La nuit, il ne faut pas laisser les cheveux de votre enfant lâchés sans les attacher s’ils ne sont pas tressés. Hydrater et faites 2 ou 4 nattes. Le lendemain le “coiffage” en sera facilité. Veillez également à enlever toutes les barrettes et autres accessoires car ceux-ci peuvent endommager les cheveux pendant le sommeil. Enfin, pour éviter les frictions entre les cheveux et empêcher l’absorption de l’hydratation par des matières comme le coton, il est conseillé d’utiliser un oreiller en satin ou un foulard en satin (pour les plus grandes si elles ne bougent pas beaucoup la nuit) qu’on évitera de serrer.

En combinant toutes ces astuces, vous donnerez ainsi toutes les chances à votre fille d’avoir des cheveux naturels beaux, souples et longs. Prenez le temps d’aller à la recherche des produits adaptés à sa chevelure. Ainsi, vous lui transmettrez les bons gestes et l’amour de ses cheveux dès le plus bas âge. Ce que la plupart d’entre nous n’a pas eu la chance d’avoir.

Fob

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Newsletter

les-afronautes

CLOSE
Translate »